ET SI NOUS PARLIONS BUDGET : Quel budget, pour quelle vie ?

Et si nous changions d’ère ?

Les élections municipales auront lieu le 15 et 22 mars prochains !

Ces élections sont une invitation au changement.

Vous pouvez opter pour:

– de la transparence dans la gestion municipale,

– des choix réalisés avec et pour les renanais,

– des services publics qualitatifs, au plus près des besoins,

– une politique responsable par rapport aux enjeux climatiques.

Comment est dépensé l’argent, à Saint-Renan ?

Le budget est un acte politique. Il est la traduction, en chiffres, d’une volonté d’action. Comprendre le budget de la commune c’est comprendre les choix et les orientations prises par ceux qui dirigent la commune.

A Saint-Renan, l’équipe municipale a refusé de communiquer, aux conseillers et aux citoyens, les choix et orientations pris pour l’avenir, en repoussant le débat d’orientations budgétaires au 24 février. Cette attitude n’est ni responsable, ni transparente.

Les quelques personnes qui dirigent la commune, font donc des choix, pour nous tous, sans nous consulter ni nous informer.

Nous avons épluché les budgets et nous vous proposons de vous donner la clé de leur mystère afin de vous permettre de faire votre choix, le 15 mars, de manière éclairée.

Nous vous donnons rendez-vous le :

Jeudi 30 janvier à 20H30

à l’espace Racine

Un exemple de choix et de volonté politique : des seniors au centre-ville !

Jeudi 16 janvier, nous avons organisé une réunion publique sur le “Bien vieillir”. Les + de 60 ans représentent plus de 25% de la population. Ils ont besoin de pouvoir envisager leur avenir en toute sérénité. La réunion avait pour objet d’étudier la palette de possibilités qu’il faut créer pour Bien Vivre, demain à Saint-Renan.

La question du logement “seniors”

L’idée de placer les seniors au centre de la cité en créant des logements seniors en centre-ville, nous paraît primordiale. Elle permet à la fois d’offrir une solution pour vieillir en toute sérénité et de dynamiser le coeur de ville. Pour cela, il faut une politique volontariste d’achat de propriétés et terrains. Des terrains ou des propriétés, il y en avait et il y en a….. la municipalité en a vendu plusieurs !

Une résidence seniors en coeur de ville : le jardin des mirabelles

Marie-Dominique Lamour(06 68 80 55 52) , Aide Médico-Psychologique, a acheté, 13 rue de l’Aber, une propriété qui était en vente depuis plusieurs années. Elle va créer, dès septembre, 5 appartements adaptés aux personnes à mobilité réduite. Le projet comprendra une pièce commune pour prendre des repas et échanger des moments conviviaux. Deux personnes, dont une maîtresse de maison, seront présentes pour faciliter le quotidien des résidents. Avoir un cadre de vie qui permet de garder son indépendance et en bénéficiant de l’accompagnement de professionnels. Une belle initiative que nous soutenons complètement.

Le genre de projet que pourrait porter la collectivité pour disposer d’une offre de logements seniors publique. D’autres communes l’ont fait. C’était donc possible à Saint-Renan, aussi . Ce sera possible demain, avec NOUS.

Un exemple de choix budgétaire : la politique en faveur des familles

Depuis le début du mandat, les dépenses attribuées aux services publics ont fortement diminué (-17%) alors que la population a augmenté de plus de 7%. Cela a des conséquences.

Quelle politique enfance/jeunesse ?

Actuellement, les conditions d’accueil en crèche et accueil de loisirs ne correspondent pas pleinement aux besoins des familles : manque de places, fermeture au cours du mois d’août, pas de projet pour l’accessibilité des enfants en situation de handicap.

Et puis, depuis le début du mandat, le Maire et la majorité municipale se sont toujours refusés d’adapter les tarifs en fonction du barème de la Caisse d’Allocation Familiales. Elle applique une tarification propre qui ne garantit pas l’accès de l’Accueil de Loisirs à toutes les familles.

La jeunesse est également concernée. La maison de la jeunesse, qui permettait aux jeunes de se retrouver les mercredis et samedis a fermé. Le Point Information Jeunesse aussi. Les jeunes bénéficient plus d’accompagnement dans leurs recherches et leur projets. L’accueil de loisirs jeunes n’est plus ouvert en période scolaire. L’un des axes du programme du maire était pourtant “d’optimiser la maison de la jeunesse” … (Ouest-France du 17/03/2014: https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-renan-29290/la-liste-saint-renan-toujours-presente-son-programme-2014366)

Jusqu’en 2014, toutes les écoles, les accueils de loisirs, la crèche et la médiathèque travaillaient conjointement dans le cadre du Plan Éducatif Local, autour de projets « bien-être ». Là encore, le Maire et la majorité municipale, pour des raisons incompréhensibles, ont décidé de mettre fin à cette concertation et coordination.

Les choix qui sont réalisés ne sont pas en cohérence les uns avec les autres. Si on fait le choix de faire venir les familles, alors, il faut se donner les moyens de les accueillir en leur proposant une offre d’accueils d’enfants et de jeunes suffisante et qualitative.